Émission débat sur l’art thérapie #5

Les web reporters (Hajar, Yasmine, Sofien, Adam et Arzal), ont présenté une ÉMISSION DÉBAT sur l’art thérapie samedi 25  mai à la suite du spectacle « les dessous d’un clown à l’hôpital » de Magali Gibelin, dans le cadre du festival l’Autre Emoi.

Hajar qui était l’animatrice de cette émission, s’est retrouvée avec un grand nombre d’invités sur le plateau.

De gauche à droite, il y avait Renato Giuliani du TNN – Anne-Sophie Genton, infirmière et art thérapeute – Mohammed Debbal éducateur spécialisé du Sessad – Arzal, Adam et Sofien qui pratiquent un atelier théâtre depuis  plusieurs années – Magali Gibelin, clown à l’hôpital – Ariane Dupuy, professeur et art danse thérapeute – Jean-Philippe Catonné, philosophe psychiatre et ancien directeur du département d’art thérapie de l’hôpital de Clermont-sur-Oise – Alicia Malialin danseuse et comédienne – Morgane Mortelmans comédienne – Erwan Quesnel qui a présenté son spectacle « La complainte du bipo ».

Voici l’émission (montage Hajar) :

 

Hajar avait préparé une conduite avec 3 grandes parties illustrées par de courts montages sonores réalisés au cours du festival par les web reporters :

C’est quoi l’art thérapie?

 

Qu’est-ce que la pratique artistique apporte?

 

Que pensez-vous du festival L’Autre Emoi?

Certains invités sont intervenus après l’écoute de ces entretiens :

Erwan a écrit un spectacle qui parle de sa maladie mentale et cela a été une forme de thérapie qui lui a permis d’être mieux dans sa peau. Sofien, Arzal et Adam témoignent de l’intérêt pour eux de pratiquer le théâtre. « Cela m’a aidé à aller vers les autres », exprime Sofien.

Concernant la danse, Alicia témoigne de son expérience personnelle. Je crois que l’envie de danser est venue d’un besoin. Elle n’est pas d’un point de vue de soigner mais plutôt de celui d’un artisan qui a des outils et qui peut embarquer un groupe. (…) Cela fait sens d’être ensemble ».

Jean-Philippe est psychiatre et a participé également au débat dans la matinée organisé au TNN dans le cadre du festival EXTRA-ordinaire. Il nous dit : « Le plus important est de faire le meilleur de son art et de le transmettre ».

Ariane qui est art thérapeute ajoute que la différence dans un processus de création artistique et celui dans un processus d’art thérapie : c’est comment les personnes vont retrouver leur processus de création, d’expression sans avoir cet objectif de présenter une production ; ce n’est pas destiné à être vu. Anne-Sophie elle aussi art thérapeute : « dans la création artistique, on est vraiment sur la recherche de l’objet ; En art thérapie, l’objet est justement le processus de création. On va essayer de réveiller ce processus ».

Erwan nous parle de la création de son spectacle. Il explique :  » Ce qui m’a le plus apporté, ce n’est pas de jouer le spectacle mais les échanges et les rencontres que j’ai faites à propos de mon spectacle ». Il ajoute que son spectacle a été un vecteur de rencontres et d’échanges autour du sujet qui le concerne et qui est joué par une personne (lui) touchée par cette maladie mentale et donc qui est au cœur du problème.

Pour la dernière partie, il s’agissait de présenter les avis sur ce festival L’Autre Emoi qui permet un temps d’échanges et de rencontres entre des personnes d’horizons divers.

Hajar, Yasmine, Arzal, Sofien & Adam.