Interview de Magali : le clown « rigolo-thérapeute » #2

Durant le festival L’Autre Emoi, Magali Gibelin présente son spectacle « Les dessous d’un clown à l’hôpital », samedi 25 mai à 18h à l’Entre-Pont.

Les web reporters : Arzal, Francisco, Adam, Hajar et Yasmine, sont partis à sa rencontre et l’ont interviewée.

 


Voici l’interview réalisée par Hajar et Yasmine, avec Arzal preneur de son, Adam à la photo et Francisco assistant son :

Petite femme aux yeux pétillants, Magali est toujours prête à mettre son nez rouge pour devenir Bidouille.

Au départ, cette artiste a participé à plusieurs troupes comme celle de « Mado la niçoise ». Elle proposait aussi son propre show lors de fêtes d’anniversaire. C’est en 1994, qu’elle intervient dans les hôpitaux et s’est tout de suite dit : « Je suis née pour faire ça ! ».

Par son travail, elle enjolive la vie pas toujours rose de ces enfants hospitalisés. « Pendant le temps où je suis là, ce ne sont plus des malades mais juste des enfants », confie-t-elle. A côté, Magali n’oublie pas dans quel contexte elle se trouve, celui d’être avec des publics parfois entre la vie et la mort.

« Nous, on dit qu’on est des rigolo-thérapeutes »

Elle s’adapte en fonction de l’état de l’enfant et sait, grâce à des formations et son expérience, comment réagir aux situations délicates. 

Les dessous d’un clown à l’hôpital

En pleine répétition, les web reporters ont pu assister à un bout de son one woman show. Son personnage Bidouille porte de grosses chaussures et des habits loufoques et colorés et a toujours le sourire aux lèvres.

Dès qu’elle porte son nez, elle est Bidouille et nous raconte une anecdote : Un enfant nommé Carmino avait très mal. Alors son ami Robinet est rentré sur la point des pieds dans la chambre. Ils rient et c’était la fête dans la chambre de Carmino. L’infirmière arrive avec le cursus de douleur et lui demande à combien sur l’échelle de douleur il se situe. Alors il lui montre que le curseur est à zéro. Donc l’infirmière est surprise : « Mais tu es sûr que tu n’as pas mal Carmino ?  » . Il lui répond : « J’ai mal mais pas maintenant  ».

C’est avec ce type d’anecdote qu’elle a créé son spectacle : « Les dessous d’un clown à l’hôpital ». En effet, après quelques années dans cet environnement, elle décide de réaliser avec l’aide de Christine Mathéo pour la mise en scène, un spectacle qui part des histoires vécues à l’hôpital.

« Je voulais faire connaître au monde entier mon métier »

Christine Mathéo a elle aussi été clown à l’hôpital et a choisi d’écrire un livre pour partager ces moments d’émotion qui ne peuvent pas laisser indifférent.

Son livre s’intitule « Dr Tap-Tap clown à l’hôpital » ; il est publié aux éditions Dunod.

On pourrait se demander alors si une telle expérience nécessite à un moment pour celui qui exerce ce métier, de partager ce qu’il a vécu. Nos deux clowns en tout cas ont eu cette envie : Magali a choisi le spectacle et Christine le livre.

avec Hajar et Yasmine à l’interview, Arzal en preneur de son assisté par Francisco & Adam à la photo,
accompagnés par Aline éducatrice d’ALC et Gaëlle en stage et Mohammed éducateur du Sessad,
avec Tania et Océane de Ligne16.