Des jardins partagés et des ruches à l’Ariane

Un groupe d’habitants du quartier de l’Ariane a mis sur pied le projet de cultiver un jardin partagé nommé « l’Oasis », rue Eugène Coste. Il s’agit d’un jardin privé mis à la disposition par le propriétaire. Véritable havre de paix dans la verdure et planté d’arbres fruitiers, ce jardin est composé de cinq ou six grandes planches désormais cultivées par le soin de nos apprentis jardiniers.

Le jeudi 17 mai, nous avons été invités à le visiter et nous avons mené notre petite enquête.

Un jardin bien fourni
Omar habitant impliqué

Nous avons été reçues par Omar qui estime que profiter d’un coin de jardin en pleine ville représente une grande chance. Il nous fait parcourir les plates bandes : tomates, courgettes, févettes etc. Le tout bien aligné ! Les familles qui le souhaitent, viennent cultiver les plate-bandes individuellement ou collectivement. Il y a également des ateliers pour les enfants.

 

Omar et Nadège nous expliquent le fonctionnement de ce jardin et son origine (4’28) :

 

Nadège du Conseil citoyen

Nadège, habitante du quartier et membre du Conseil Citoyen nous précise l’origine de ce jardin. Il s’agit d’un projet  que le groupe a porté au FPH (Fond de Participation des Habitants). Ce dispositif est une participation financière (Etat, CAF, Métropole) qui peut être octroyée pour mettre en œuvre un projet d’habitants. Ceci a permis d’acheter du matériel de jardin pour démarrer.

Le jardin de « la Panpa » derrière l’église a été mis à disposition de la même façon. Nous en avions parlé dans un reportage avec les habitants qui nettoient le quartier (voir l’article).

 

 

Kamel, grand amateur de  nature et de jardinage, réalise un vieux rêve, un peu à l’initiative de son épouse nous dit-il. Pour lui, ses plantations sont des tomates, carottes, piments, courgettes (1’02) :

 

Autre particularité de ce jardin : les abeilles.

En effet, des ruches ont été installées sur le site. Celles-ci ont été transportées de la vallée de la Roya par un apiculteur qui dispense sur place une formation en apiculture à ceux qui le souhaitent. Ainsi par la pollinisation, les abeilles permettent de reproduire la nature, et lorsque l’on connaît les désastres que subissent les abeilles actuellement à cause des pesticides, on ne peut que se réjouir de cette initiative.

 

Tania et Fatima

Fatima nous fait  visiter sa parcelle avec fierté et nous l’interrogeons sur ses plantations. Elle s’occupe aussi des ruches, consciente de l’importance des abeilles sur la planète. Omar nous parle aussi de la formation pour s’en occuper et Charlotte complète sur le rôle essentiel des abeilles.

On écoute (4’18) :

 

Fabrice, lui, s’occupe principalement des ruches où il est dans son élément, puisque depuis tout petit, il avait l’habitude de s’occuper de ruches avec son oncle.

Il nous a fait voir la ruche et montrer les abeilles à notre grand ravissement. Ayant suivi la formation d’apiculteur, il a mis la combinaison de protection.

Ecoutons-le (1’24) :

 

Nous avons rencontré Jean, un habitant qui vient régulièrement se ressourcer à cet endroit dans la verdure en compagnie de ses amis jardiniers avec qui il partage de bons moments autour de la table en bois avec un café.

Marc le propriétaire

Nous avons ensuite interviewé Marc le propriétaire du lieu sans lequel le projet n’aurait pu voir le jour. Il nous explique que son terrain inoccupé était à l’abandon et allait tomber rapidement en friche. Aussi, il a eu l’idée de le mettre à disposition de « cultivateurs » et qu’ainsi, tout le monde y trouverait son compte.

Interview de Marc qui a mis à disposition son terrain pour les habitants (2’12) :

 

Diaporama réalisé par Emilie, jeune du quartier Bon Voyage venue découvrir Ligne16 :

 

Enfin, nous avons entendu Charlotte de la Manufabrik qui prépare un projet « Fabrique ta ville » pour élargir cet élan de participation aux enfants afin que eux aussi deviennent acteurs des transformations du quartier. Elle initiera des ballades le long du Paillon avec des petits récits, des graphiques et illustrations du passé débouchant sur l’imagination pour transformer le quartier. Ce projet se ferait en Juillet et Août.

 

Tout ce  bel enthousiasme  nous a ravies et faisait plaisir à voir!

Eh oui ça bouge à l’Ariane !

Un beau moment de convivialité, de partage et tout ceci  autour d’un gâteau pour l’anniversaire de l’une d’entre nous.

Quel beau cadre pour souffler des bougies !!!

Pour tout renseignement sur le jardin, les ruches ou « Fabrique ta ville », contactez Charlotte : 06.88.33.25.78

Gelsomina (article), Simmy (photos) et Tania (interviews)

Suivre Ligne16 via sa page facebook