Tram à l’Ariane et la Trinité : où en est-on ?

Le collectif

Le Collectif pour l’extension de la ligne 1 du tramway jusqu’à l’Ariane et la Trinité a tenu une réunion publique lundi 14 octobre à 18h30  au centre Django-Reinhardt de l’Ariane.

Cette réunion a eu vif un succès car la salle était comble malgré le match France Turquie qui avait lieu ce soir là.

Ce collectif (Nice au Cœur, PS, Europe Ecologie les Verts, PCF, Front de Gauche, Attac, Trinité Trinitaires Territoires, MRC06, MRAP, Tous citoyens, Les Arianencs), a d’abord fait un petit historique de la situation.

Historique de la situation

Le collectif s’est mobilisé aux côtés des habitants depuis avril 2018 où la délibération sur le tram à l’Ariane s’était soldée par une fin de non recevoir.

Mobilisation du 9 mars

Depuis, la pression n’a pas cessé et le dossier a été ré-ouvert. Ce fut un premier pas. Des études ont été faites et une proposition en était sortie : un BHNS (Bus à Haut Niveau de Service).

C’était déjà mieux que rien !

La bataille a continué car ce BHNS ne correspondait en rien aux besoins de la population avec une capacité de transport de passagers nettement inférieure au Tram.

Les habitants se sont à nouveau mobilisés (manifestation, pétition de 7000 signatures). Ligne16 en avait relayé l’information (voir le reportage).

Des avancées, mais rien n’est encore acquis !

Aujourd’hui, la volonté d’un transport efficace et non polluant semble évident. Des engagements financiers auraient été pris.

Cependant, l’option « tramway » n’est pas encore définitivement choisie. En effet, 3 scenari ont été évoqués :

  • le BHNS
  • le Train Tram de Pasteur à Cantaron avec plusieurs parcs relais le long du trajet
  • l’extension de la ligne 1 du tramway

Côté Mairie, on pencherait pour un Train Tram.

la salle était pleine

Les débats ont été très animés et beaucoup se sont notamment interrogés sur le Train Tram.
Cette question a suscité beaucoup de commentaires et cette alternative s’est avérée plus que floue. En effet, d’après un cheminot présent dans la salle, cette solution est impensable car c’est une voie unique de circulation. De plus, la ligne Cuneo Nice est en difficulté depuis de nombreuses années car ni la France ni l’Italie ne veut payer les travaux de la ligne. Cette option risquerait donc de mettre en péril le projet.

Un Tramway, c’est incontournable !

Christian Masson du MRAP a mis l’accent sur l’urgence de désenclaver le quartier pour faciliter notamment l’emploi, les études mais aussi pour créer de la mixité sociale et éviter au quartier d’être « ghettoïsé » avec tout ce que cela induit comme conséquences.

L’élu de EEEV, Laurent Lanquar, a rappelé l’enjeu écologique de la mise en service du Tram dans cette vallée complètement saturée par la pollution des automobiles.

Des habitants déterminés

Alors Tram-Train ou Tram ?

Les habitants resteront vigilants et mobilisés pour l’extension de la ligne 1 du tramway sans rupture de charge car il est, pour eux, la seule alternative plausible pour répondre aux besoins économiques, sociaux et écologiques de cette vallée.

Nous ne manquerons pas de vous informer de la suite des événements.

Gelsomina.