Une marche citoyenne pour le tram à l’Ariane et la Trinité

Samedi 9 mars, les habitants, associations et élus de l’Ariane et de la Trinité* ont exprimé leur ras le bol quant à la décision du Maire de Nice d’avoir abandonner l’idée de prolonger le tram jusqu’à eux. Environ 200 personnes ont fait une marche symbolique inaugurale pour l’extension du tramway jusqu’à l’Ariane et la Trinité. Cette marche a été décidée lors de la dernière réunion publique le 25 février à Django Reinhardt. Une pétition circule aussi depuis un certain temps et près de 6000 signatures ont été recueillies.

Pour l’extension de la ligne 1 du tramway vers l’Ariane et vers la Trinité

Dès 11 heures, les habitants de l’Ariane se sont retrouvés devant l’enseigne Lapeyre en bas du boulevard (Ariane sud) ; Un départ a eu lieu en même temps devant la Mairie de la Trinité avec les trinitaires. Les deux manifestations se sont retrouvées au jardin Lecuyer pour l’inauguration symbolique de la station de tram suivie d’un repas partagé.

Ligne16 a interrogé les habitants de l’Ariane et de la Trinité, y compris des élus de l’opposition qui ont pu nous informer sur la situation.

Écoutez la parole des habitants de l’Ariane (12’28) :

 

Touria et sa soeur

Sous le Slogan « On veut l’égalité, le tram pour l’Ariane et la Trinité », nous avons rencontré Touria qui habite l’Ariane depuis 15 ans et sa sœur qui vient souvent la voir. Elle témoigne : « Le matin, quand on va travailler, on peut mettre 1h30 rien que pour arriver au feu rouge », et elle ajoute qu’il faut que le maire « n’oublie pas que nous sommes des habitants comme les autres, nous travaillons, nous payons nos impôts ». Dany habite depuis 10 ans à l’Ariane et elle attendait le tramway et pense franchement que si cette promesse n’est pas tenue, les gens vont partir. Jocelyne, qui a des problèmes de dos, témoigne que depuis qu’elle habite le quartier, elle a été obligée d’acheter une voiture : « On est tout le temps debout dans le bus qui ressemble plus à une calèche qu’à un bus ; j’ai les vertèbres fichues et donc je ne peux pas prendre le bus. Dès le départ, on est archi plein, on est debout et ça c’est impensable, on est comme du bétail dans ce bus n°16 ». Malika et Fatima témoignent aussi de l’importance d’avoir le tram. Willy lui aussi est venu défiler : « Je vois pas pourquoi, on a pas le tram ».

Mr Abdou

Mr Abdou très impliqué dans la mobilisation, donne son avis : « On veut être considéré comme les autres quartiers de Nice ». Un autre habitant ajoute : « Pourquoi le tram a été annulé alors qu’il était programmé? ». « Le maire doit faire un effort aussi, les habitants de l’Ariane paient leurs impôts ». « On veut la promesse du premier jour », « les habitants sont déçus », ajoute Mr Abdou. Joseph lui propose un message d’espoir : « il ne faut pas se décourager, il faut se battre ». Quant à Naïma, une mère de famille, elle témoigne de la difficulté pour ses enfants d’aller à l’école : « mon fils doit prendre 3 bus pour aller à l’école ».

Et la Trinité (10’45) :

 

Emmanuelle Gaziello, élue au conseil municipal de la Trinité dans l’opposition, montre bien la nécessité d’avoir le tram, elle nous fait un point sur la situation : « Il a préféré mettre de l’argent ailleurs, question de choix budgétaire ». Une habitante ajoute : « J’ai assisté à une réunion et le tram était prévu. je ne comprend pas pourquoi ils ont changé d’avis ».
Isabelle est infirmière libérale et nous parle aussi du lycée de Drap qui accueille des élèves de tous les quartiers avec sa filière art et design et il y a un gros problème de circulation : « Le problème de l’embouteillage qui dure 1h30 tous les jours, aucune solution réelle a été mise en place ».

Chantal nous explique pourquoi le tramway n’est pas monté à l’Ariane.  « Les objectifs sont partis ailleurs, on a développé l’Ouest pour abandonner l’Est ». « Aujourd’hui on nous propose de mettre un BHNS, une grosse navette à haute capacité alors que l’engagement c’était d’avoir un tram. Il faut regarder la nécessite du tram, dans cette vallée-là, c’est un besoin, c’est 30 000 habitants, si on veut que les gens arrêtent de prendre la voiture, le tram est une alternative à tout ça, il répond complètement à ces besoins-là ».

Didier ajoute : « Moi, j’ai un message à passer au Maire de la Trinité qui brille par son absence aujourd’hui alors que ses administrés sont mobilisés. On construit partout, une situation qui bloque tous les matins et les soirs ».

Quelques gilets jaunes sont venus aussi soutenir la manifestation (1’58) :

 

L’un d’eux qui a habité longtemps à l’Ariane soutient que « C’est une injustice sociale flagrante, ne pas faire l’extension, c’est abandonner un quartier. Le tram est un moyen d’intégrer le quartier au reste ». Sa camarade ajoute : « On veut que tout le monde descende dans la rue et donc on les soutient ».

 

 

*le Collectif pour l’extension du tram jusqu’à l’Ariane et la Trinité rassemble : Nice au cœur, le PS, Europe Ecologie les verts, PCF, Attac 06, Trinité Trinitaires Territoires, MRC 06, MRAP, Tous citoyens, les Arianencs. Pour tous renseignements : contact@niceaucoeur.fr

 

Reportage de Tania Cognée (interviews) et Nawel Boumehdi (photos).