« Les Quatre Mondes » un spectacle sur la différence

Mercredi 27 juin, Ligne 16 s’est rendu au théâtre Lino Ventura pour assister au spectacle « Les Quatre Mondes » créé par une trentaine d’enfants du Sessad* venant des trois antennes : l’Ariane, Pasteur / Bon Voyage et les Moulins.

Un monde multicolore

Ce spectacle raconte l’histoire d’une classe qui met un nouvelle élève à l’écart à cause de ses différences. Pendant un cour d’astronomie, l’enseignante va prêter un télescope à chaque groupe d’enfants. Au cours de leurs observations des étoiles, chaque binôme est transporté vers différents mondes : un monde multicolore fait de pâtisseries, un monde inversé, un monde normé et robotisé, et un monde de foot. C’est alors qu’ils sont confrontés à la différence et qu’ils vont apprendre à découvrir l’inconnu.

Le message des enfants du Sessad

Après le spectacle, ligne 16 a interviewé certains enfants qui nous ont exprimé leurs ressentis, ce qu’ils ont aimé et le message qu’ils ont à dire au monde : « Soyez vous-mêmes », « Il faut aller de l’avant, il ne faut pas lâcher l’affaire », « Quand vous avez un objectif, il faut l’atteindre, si ça marche pas, il faut continuer, ou choisir un autre domaine ». « Pour ceux qui se sentent visés, ne vous vexez pas, n’écoutez pas les autres, sortez ce que vous pouvez ».

Écoutons les enfants du Sessad (5’21) :

Les enfants ont travaillé dur pour tout concevoir (choix des mondes, choix des musiques, des chorégraphies…). Avant le spectacle, ils avaient peur et étaient stressés mais quand les rideaux du théâtre se sont ouverts, il ont ressenti de la joie et de la bonne humeur en jouant les scènes. Pour eux, ce spectacle est très important car il parle d’un sujet actuel : la différence.

Avec Enzo, Abdelmalek, Anthony, Anass, Nicolas, Kiara, Laura, Taouafik, Tahia, Linda, Steven, Alex, Arzal, Myriam, Kassim, Kenza, Maram, Maroua, Aurélie, Tanny, Gabriella, Abira, Sofien, Jean-Joseph, Mohamed, Gino, Amine, Nessrine, Achraf, Rayane, Shereen, Chayma, Clara, Icrame, Yassine, Francisco, Adam, Chemsdine, Yassir, Karim.

Lara, psychologue du Sessad

Lara est psychologue depuis douze ans au Sessad ; elle nous parle de l’objectif qui est de resserrer les liens entre les enfants comme entre les professionnels dans un projet commun. Cela a l’intérêt aussi de développer la créativité des enfants pour dépasser leur difficultés.

Le message du spectacle est important car la société veux de plus en plus « normer » les enfants. Comme elle le dit : « il faut que l’on se ressemble tous et que les difficultés se gomment ». Le travail de Lara est aussi de faire accepter les difficultés au monde.

Pour en savoir plus, écoutons-là (3’12) :

 

Mohamed, éducateur du Sessad

Mohamed accompagne les enfants du secteur de l’Ariane.

« Là, on a fait un bel après midi ! ». C’est un spectacle qui met le travail de toute une année en valeur, non seulement des élèves qui sont sur scène mais aussi ceux qui ont réalisé les décors. Certains ont pu également participé par la vidéo vu qu’ils ne souhaitaient pas être sur scène. C’est important, car ils ont rarement l’occasion de sortir du quotidien et de réaliser un tel projet.

« Cela permet d’ouvrir les jeunes, de les valoriser, de leur montrer ce qu’ils sont capables de faire ». Pour terminer, Mohamed veut délivrer un message de tolérance au monde.

Nous l’écoutons (2’60) :

 

 

*Le SESSAD (Service d’Éducation et de Soins Spécialisés A Domicile) accueille des enfants et adolescents de 6 à 20 ans en situation de handicap. A Nice, il y a trois antennes : l’Ariane, Pasteur/Bon Voyage et Les Moulins.

Tania (interviews), Guillaume (article et photos).

 

Suivre Ligne 16 via sa page Facebook