Les enfants fabriquent de la musique à l’Entre-Pont

Le 28 mai dernier à l’Entre-Pont, se déroulait la restitution des chansons écrites et composées par deux classes de CM1/CM2 des écoles Pasteur et Bon Voyage. Chaque classe a été accompagnée par un artiste niçois : Frédéric Martinez (auteur, compositeur, guitariste) et Johanna Piraino (auteure, compositeur, chanteuse, accordéoniste), dans le cadre du projet « Les fabriques à musique » de la Sacem.

Retour sur cette journée et leur parcours.

Les fabriques à musique est un dispositif créé par la Sacem pour permettre à des élèves de s’immerger dans l’univers de la création musicale en collaborant avec un artiste. Le défis pour la classe est donc de créer sa propre chanson aidée par l’artiste qui leur partage son univers et les accompagne tout au long du processus en leur transmettant son expérience et ses compétences.

L’EntrePont a accueilli les artistes en herbe le temps d’une journée pour présenter leurs chansons au public. Les élèves et leurs institutrices, Leila Bekri (école Pasteur) et Audrey Casotti (école Bon voyage) nous ont parlé de leur expérience et de leur ressenti lors d’une interview filmée :

Les enfants ont pour la plupart beaucoup aimé cet atelier et les activités réalisées à côté, comme les dessins que leur institutrice leur a proposé de faire sur le thème du super héros, qui ont été affiché le jour de la restitution. Le fait de créer soi-même les paroles de la chanson et de travailler en groupe sont ce qui les a le plus marqué. Même si ce n’est pas leur passion première, les élèves ont pris plaisir à créer eux même et à s’impliquer dans un projet concret avec leurs camarades. Beaucoup mettent en avant le fait d’avoir travaillé sur les mots pour s’exprimer. Un élève nous confie :

On s’est creusé la tête, tous ensemble et après on a réussi à écrire une belle chanson.

Audrey Casotti (de l’école Bon Voyage) et Frédérc Martinez

Les institutrices ont, quant à elles, remarqué de nombreux changements positifs positifs sur l’atmosphère de la classe et le comportement des élèves. Elles font aussi remarquer que la créativité n’est pas assez exploitée chez les enfants alors qu’elle est bénéfique pour leur éducation.

Les deux institutrices nous disent :

L’atmosphère de classe a changé, je ne reconnais plus mes élèves pour certains, ils ont été sublimés.

Pendant la journée, les élèves ont aussi visité le 109 et les différentes associations qui composent ce lieu.

Entre ateliers de marionnettes, salle de danse, street art et salle de musique, ils ont eu un aperçu de ce qu’est le spectacle vivant grâce au contact direct avec les artistes.

Comment s’est déroulé l’atelier ?

La contrainte principale est d’arriver à créer une chanson de A à Z avec des enfants totalement débutant en musique, pour la plupart en 5 séances de 2h.

Nous avons suivi la classe de CM1/CM2 de l’école primaire Pasteur qui collaborait avec Johanna Piraino chanteuse, auteure, compositeur, accordéoniste niçoise.

Dans la bibliothèque de leur école qui leur servait de salle de répétition, les enfants ont pu apprendre à travailler sur leur posture, à caler leur voix sur une mélodie et s’exercer au chant dans une atmosphère sérieuse mais décontractée. C’est eux qui ont proposé toutes les phrases de leur chanson, qui ont témoigné leur préférence pour un rythme ou un style et créé une mélodie, accompagnés par l’accordéon de Johanna. Le travail des artistes est ici, non pas de diriger et d’imposer, mais surtout de les encadrer et de les stimuler pour qu’ils puissent créer. C’est aussi un travail sur le regard que l’on porte à l’autre : apprendre à respecter, ne pas se moquer et s’encourager, sont des valeurs importantes transmises tout au long de la création.

Johanna raconte que c’est pour elle une expérience marquante et très riche aussi bien artistiquement qu’humainement et ce, des deux côtés. De part cette collaboration, on remarque qu’un lien s’est créé entre artiste et enfants : tous en sortent grandis d’une manière ou d’une autre.

Ici sont regroupées les photos prises pendant cet atelier et durant toute la journée passée au 109 :

Alexandra Pisano.

Merci à Nelly Giauffret pour la prise de son durant l’interview
et à Mathieu Mercuri pour les photos.