5ème émission sur les fake news

L’équipe de Ligne16 a animé une émission sur les Fake news jeudi 30 mai dans la salle d’accueil de l’Entre-Pont à 18h comme tous les derniers jeudi  du mois depuis janvier. Si c’était un jour férié, nous avons eu l’agréable surprise d’accueillir davantage de public, en effet la salle comptait plus de 50 personnes.

2 invitées étaient prévues : Aurélie Selvi de Kids matin et Soledad Tolosa des Petits débrouillards.

Alexandra a été à nouveau notre animatrice présentatrice de l’émission.

Voici l’intégralité de l’émission :

En introduction, Soledad nous a proposé un quizz : jeux de questions sur grand écran, vidéo projeté avec le site kahoot.it. Les joueurs se sont inscrits via leurs portables et leurs noms de joueur apparaissaient sur l’écran. Puis le son du jeu retenti et il faut répondre le plus rapidement possible. Une image apparaît, est-elle fausse ou vraie? …

Et là, tout le monde se rend compte qu’il peut lui aussi se faire avoir.

Le ton de l’émission est posé.

Puis, Océane rentre plus dans le détail et nous présente une chronique : Qu’est-ce qu’une fake news avec des exemples. Le public réagit…

Finalement, ce mot « fake news » aujourd’hui est un peu « fourre tout » (arnaque, exagération, phishing…).

Puis, après avoir écouté un court extrait de témoignages recueillis dans la rue, Quentin nous présente l’influence des fake news sur nos vies. Pourquoi cela peut être un danger pour la démocratie? Il nous parle aussi de cette nouvelle loi pour lutter contre les fake news. Celle-ci est polémique car elle peut aussi être utilisée contre la liberté d’expression.

Les échanges avec la salle sont nombreux.

Aurélie de Kids matin nous propose une vidéo pour apprendre à faire une fake news : changer un site web via le code source de la page, puis faire une capture d’écran très simplement afin de partager ensuite  l’image sur les réseaux sociaux.

La rumeur a toujours existé mais par contre avec le numérique, elle se propage plus vite et surtout elle est planétaire.

Quelles sont alors les astuces pour ne pas se faire avoir?

Tania propose une chronique mettant en avant le fait qu’un nombre considérables de sites web, de médias, d’émissions tv, de chaînes Youtube existent afin de vérifier une information. C’est ce qu’on appelle le « fact checking ». Il y a aussi un projet collaboratif en lien avec les citoyens, intitulé Cross Chek, qui réunit quelques 37 rédactions pour vérifier les informations  et contrer les rumeurs et fausses déclarations en publiant un article pour rétablir les faits.

Il n’en reste pas moins que l’éducation aux médias reste la meilleure des solutions, à savoir permettre aux citoyens de se faire un esprit critique en donnant de l’intérêt à une information, en se posant la question qui est à l’origine de l’information, en allant chercher d’autres sources pour la vérifier, en y mettant une meilleure contextualisation des textes et des images et en réglementant le monopole des grosses plateformes.

Aujourd’hui, certains préfèrent simplement « scroller », « liker » et partager.

« L’intox c’est nous », comme le résume le nom de cette web série documentaire de France tv qui met en lumière aussi l’économie de l’attention qui est le modèle publicitaire et économique des grandes plateformes. Par exemple, Facebook emploie de plus en plus de designers et de psychologues pour faire en sorte que l’utilisateur partagent leurs publications…

Il ne faut donc pas oublier que ces puissants groupes recherchent les données des gens afin de mieux cibler ensuite.

Télé chez moi est partenaire de Ligne16 sur ces émissions et nous propose à chaque fois un résumé vidéo du sujet abordé.

Voici celle qui concerne les Fake news :

Tania (article), Cerise (photos).