Le festival EXTRA-ordinaire réunit l’autre et moi #7

Cette année, le festival L’Autre Emoi initié par le grain de sable, s’est allié au Théâtre National de Nice avec le festival EXTRA-ordinaire organisé par Renato Giugliani depuis deux ans. L’équipe Ligne16 est allée à la rencontre de deux troupes : l’une menée par Jacques Laurent de la compagnie grain de sable et l’autre par Nathalie Masseglia de la compagnie de l’Arpette.

Pendant tout le long du Festival EXTRA-ordinaire du 22 au 25 mai, le TNN a proposé une série de spectacles et animé un débat « pour dépasser les idées reçues ».

A chacun sa croix

Dans A chacun sa croix, le spectateur assiste au déroulement d’une réunion de copropriétaires d’un cimetière, et cela de façon burlesque. « Je suis bien content de pas être mort parce qu’un cimetière comme celui-là, vu la jingle qui vient s’y balader, je préfère être enterré ailleurs, voir être incinéré », résume Jérôme en riant. Accompagné de Pierre, Jérôme est allé voir la pièce de son amie et actrice Leslie. Pierre renchérit : « On peut rire de tout même de la mort ».

« C’est un spectacle qui peut être démocratisé et être vu en plus grand nombre », espère Pierre.

Cette représentation est issue d’un atelier théâtre proposé par le grain de sable, tous les vendredis à l’Entre-pont.

Il réunit des personnes en situation de handicap et « valides ».

 

Voici les avis de Josiane, Sami, Marc de plusieurs ESAT venus voir la pièce (2’36) :

 
Blanche comme neige

Ce spectacle mis en scène par Nathalie Masseglia, ouvre le champ moderne du très connu Walt Disney. Dans Blanche comme Neige, la méchante sorcière est jugée pour avoir tenté, non loin de la réalité du dessin animé, d’empoisonner la princesse Blanche Neige avec une pomme touchée par les pesticides. Après quelques coups de maillet, commence l’audience au tribunal avec des personnages tous plus farfelus les uns que les autres. Cette pièce fait allusion à beaucoup d’actualités comme par exemple les nains qui peuvent être évidemment vu comme les très actuels gilets jaunes.

Écoutez l’avis du public (1’26) :

 

Entre enfants de l’école de St Dalmas de Tende et résidents de l’établissement du Prieuré, Nathalie Masseglia a tenu cette année à mélanger différents types d’acteurs. « On mélange pleins de personnes qu’elles soient ordinaires ou extra-ordinaires» se réjouit Aya, petite actrice en herbe.

Après avoir vanté le mérite des enfants, Patricia qui joue l’avocate raconte qu’elle conseille souvent aux personnes qui l’entourent de participer à une telle activité : « Vous êtes dans un fauteuil roulant mais vous y voyez, vous entendez et vous parlez. Vous pouvez le faire, vous aussi ! »

Découvrez comment les acteurs ont vécu la représentation (7’51) :

 

Les enfants expliquent que le théâtre est une source pour exprimer ses émotions et laisser libre cours à son inspiration et son imagination. Gaëlle, éducatrice à l’ESAT passionnée de théâtre, a tout de suite accepté la proposition d’accompagner les résidents pour faire cette activité.

Elle témoigne des bienfaits du théâtre sur les résidents handicapés : « Vous voyez, Bertrand ne parlait pas beaucoup quand il est arrivé. Le théâtre est l’une des activités qui l’a fait s’ouvrir »

Interview de Gaëlle (3’21)

Océane Da Silva.