Le numérique, ami de l’environnement ?

Mercredi 10 mars, nous, web reporters de ligne16, sommes allés dans la rue pour interroger les habitants sur ce qu’ils pensent du numérique par rapport à l’environnement. Nous leur avons posé cette question : « Pensez-vous que le numérique est ami de l’environnement ou ennemi ? ». Cette controverse #03 proposée par le Hublot le vendredi 26 mars à 19H en ligne (virtuel.lehublot.net) proposera un débat avec un invité « contre » et un invité « pour » (voir programme détaillé). Les avis des habitants seront également diffusés en vidéo lors de cet événement. 

Voici les avis recueillis avec Melissa, Amiela, Patrice, Gilles, un restaurateur, Hugo, Louane, Sabrina, Soner, Salim et Tiago (9 min.)

Melissa âgée de 18 ans, pense que le numérique crée beaucoup de pollution avec l’envoi d’emails et tous les téléphones jetés qui ne sont pas forcément recyclés. Amiela en BTS à l’IPAG, trouve que le numérique peut aussi aider à l’environnement grâce aux réseaux sociaux pour mener des campagnes de sensibilisation. Patrice est aussi de cet avis. 

Donner aux citoyens les clés de compréhension pour savoir si les outils que l’on choisit d’utiliser sont respectueux de l’environnement.

Pour lui, le numérique est utile pour mobiliser sur des actions contre la déforestation, pour le changement climatique, le recyclage des déchets mais par contre il nuit aussi à l’environnement avec le stockage des données. Il pense qu’il est nécessaire de s’informer pour savoir ce que l’on utilise. Certaines entreprises sont en effet plus éco-responsables. Gilles lui nous parle des antennes relais qui polluent. Nous avons aussi rencontré un restaurateur en colère qui s’est surtout exprimé sur la crise qui ne lui permet plus de travailler et de voir sa clientèle. Le numérique, ce qu’il en pense : « ça tue, ça tue tout ! ». 

Hugo, lui a 21 ans, il nous parle des deux côtés du numérique. Celui qui est plus favorable à l’environnement en échangeant par internet plutôt que de se déplacer en voiture par exemple, mais d’un autre côté, il reconnaît que plus on utilise le numérique, plus on pollue la planète. Louane, 17 ans, pense que le numérique est ennemi de la nature car les gens ne font plus attention au monde qui les entoure. Sabrina exprime aussi le côté néfaste du numérique pour la nature.

Il faut réduire notre consommation d’internet.

Soner nous parle des bienfaits du numérique car cela évite de couper les arbres, vu que tout est numérisé et cela fait moins de papier utilisé donc moins d’arbres abattus, mais d’un autre côté il parle de l’énergie importante que demande les outils numériques. Salim est plus radical, pour lui le numérique détruit plus qu’il ne construit. Cela supprime du travail, cela rend un peu idiot les jeunes qui pensent que tout est dans le numérique. « Il faut que tout les êtres humains sur terre réagissent à tout ça », termine t-il. Tiago lui pense que les gens ne font plus attention à rien donc il place le numérique comme un ennemi de la nature. 

En résumé, nous avons été agréablement surpris de voir que les habitants étaient sensibilisés à cette question. La plupart évoque bien sûr l’aspect polluant du numérique, néanmoins certains y voient des points positifs avec la réduction des déplacements en véhicule, la mobilisation et la sensibilisation des citoyens pour des causes liées à l’environnement.

Beaucoup trouve de manière générale que le numérique est néfaste pour notre planète et qu’il faut que l’on réduise notre consommation d’internet.   

 

Reportage de Nassime (article, interviews, montage audio), Cécile (interviews, photos, montage audio), Mohamed (interviews, montage audio), Sara et Asia (montage audio).