La fresque Cariou : une œuvre collective

Sans Christine Cariou, habitante du quartier de l’Ariane, ce projet de fresque n’aurait pas existé. Elle avait repéré ce mur puis en avait déposé un projet auprès du Conseil citoyen très actif à l’Ariane afin de pouvoir bénéficier du fond de participation des habitants. Elle n’a pu malheureusement voir son projet fini vu qu’elle nous a quitté en décembre 2018. Les membres du Conseil citoyen, les habitants, les acteurs associatifs et les élèves des écoles qui ont participé à la réalisation de cette œuvre, lui ont rendu hommage ce lundi 25 mars 2019. En présence des institutions et des élus, Dominique Estrosi Sassone et Fatima Khaldi, cela a été un moment d’émotion pour tous, qui a montré une fois de plus la popularité de Christine tant elle était présente et mobilisée pour le mieux-vivre de son quartier.

En effet, Christine Cariou n’avait pas sa langue dans sa poche, c’était une femme sincère qui ne se laissait pas intimider devant les élus lors des réunions publiques, ou devant des actes d’incivisme auxquels elle assistait. Elle se « mouillait » et elle va nous manquer pour ça.

Jocelyne habitante de l’Ariane et membre du conseil citoyen nous rappelle l’origine de ce projet (3’04) :

 

 

Le projet de cette fresque est né parmi les habitants à « l’Utopie » rue des Eglantines à l’Ariane. Christine Cariou a eu cette idée pour rendre plus joli ce mur gris et triste auparavant. Elle a tout organisé et cela lui a pris beaucoup de temps ; C’est elle qui a trouvé l’artiste fresquiste et elle a été suivie par pleins d’habitants : « Tout le monde a mis sa petite touche finalement », témoigne Jocelyne. On peut dire que cela symbolise la participation des habitants dans le quartier de l’Ariane et c’est réellement une œuvre collective.

Sa fille Christelle était bien sur très émue lors de son discours devant l’assemblée ; elle était aussi très fière de cette fresque portant le nom de sa mère.

Voici son témoignage (1’09) :

 

 

 

L’artiste fresquiste Evelyne et amie depuis plus de 40 ans de Christine était présente aussi lors de cette occasion puisqu’elle a dès le début accompagnée Christine dans la réalisation de la fresque. Elle nous évoque ce que représente cette fresque pour elle : « une amitié très longue » et « l’idée du serpent qui représente le savoir ». Michel, quant à lui, est aussi de la profession et il remarque : « C’est vraiment une œuvre, elle est belle à voir ».

Ecoutez Evelyne, suivie de Michel lui aussi professionnel fresquiste :


Enfin, Ligne16 a interrogé des habitants en leur posant la question : Qu’est ce représente cette fresque pour vous?

Avec les jeunes, Souad qui trouve que c’est très joli et que ça change l’Ariane, puis Farid qui remarque que cela amène de la joie dans les cœurs dans ce quartier où il y a beaucoup de bâtiments. Quant à Omar également conseiller citoyen du quartier, cela lui a permis de renouer avec cet art de la peinture. Fatma, elle nous témoigne de son émerveillement.

Nous les écoutons (3’43) :


Tania Cognée.