Hamou au cœur de l’Entre-Pont

Hamou Ould Yahia s’occupe du bar de la fédération Entre-Pont, installée depuis 2016 au 109, pôle de cultures contemporaines de la Ville de Nice. Il gère aussi l’espace cantine qui est une cuisine ouverte où les adhérents qui travaillent dans les locaux, se rencontrent au moment des repas. Pour lui, « le tiers-lieu est un lieu culturel ouvert où on pratique plusieurs formes d’activités artistiques »

C’est un lieu où ça débat énormément […] et ça fait partie de mon travail ».

Interview d’Hamou, référent du bar/cantine de l’Entre-Pont : 

Son rôle est de venir en appui pour l’organisation d’événements qui sont programmés. En tant qu’ancien comédien amateur, il s’intéresse beaucoup à la culture.

La première chose que fait l’Entre-Pont, c’est de mettre des espaces de répétition à disposition ».

Le lieu accueille plusieurs compagnies dans ses locaux pour une période plus ou moins longue, moyennant une adhésion. Le lieu est ouvert à tout le monde peu importe la classe sociale. Situé à Nice-Est, dans un quartier populaire, sa situation géographique permet à de nombreuses familles et enfants d’origines diverses de venir participer à des ateliers, stages de pratiques artistiques et culturelles. L’Entre-Pont propose aussi chaque année pour les établissements scolaires, un programme EAC (Education Artistique et Culturelle), en partenariat avec l’Education Nationale et la DRAC.

Dans cet entretien, Hamou explique aussi son parcours personnel avant de travailler à l’Entre-Pont. A présent, il se met au service du groupe accueilli dans le lieu et cela l’implique dans les différents sujets abordés.

Concernant l’impact de la crise sanitaire sur le tiers-lieu, Hamou présente la situation d’avant la crise et ce qu’il se passe depuis un an, avec les restrictions des lieux culturels que l’on connaît. 

Cela a énormément impacté le lieu […]. On a perdu 90% de nos activités ».

Il espère que bientôt cela ré-ouvre et que l’on puisse à nouveau accueillir le public.

Reportage de Madjouman Coulibaly,
dans le cadre d’une recherche appliquée pour les étudiants en Master DISTIC,
coordonné par Linda IDJERAOUI RAVEZ (maître de conférences) et Paul RASSE (professeur)
de l’Université Côte d’Azur.