Emission sur les bonnes surprises du confinement

Ce mercredi 1er avril, le comité de rédaction de Ligne16, composé de Joulen animateur présentateur de l’émission et les chroniqueurs Sirine, Quentin, Hélène, Nawel et Tania, a réalisé une émission sur le logiciel Zoom sur les points positifs du confinement. 

Voici l’émission intégrale d’une vingtaine de minutes : 

 

Si Sirine, Tania, Quentin, Hélène et Nawel ont relevé les bonnes surprises du confinement, Lola exprime dans l’émission une pensée pour toutes les personnes qui à l’inverse en souffrent. Ce sont les plus démunis (es), les femmes battues qui se retrouvent avec leur conjoint violent, les SDF, les migrants et exilés… Lola nous propose une petite liste de numéros mis en place pour appeler au secours. 

Le confinement est global et touche plus de la moitié de la population mondiale à ce jour. Même s’il est source d’anxiété pour beaucoup, c’est encore pire pour les personnes vulnérables.

Tout le monde n’a pas le privilège d’un logement pour un confinement à la maison, de revenus pour s’offrir des protections telles masques et gel hydro-alcoolique, ou un accès à l’eau courante pour se laver les mains. Sans parler d’un travail régulier qui permet un télétravail ou un chômage partiel.

Voici des numéros de permanence téléphoniques ou des sites d’entraide : 

Pour les personnes pénalisées par

-leur situation familiale :
les victimes de violences familiales : 119
les victimes de violences conjugales : 39 19
les victimes de violences générales : 116 006
et leur orientation sexuelle

la ligne azur : 0 810 20 30 40

-leur situation financière :
Toute aide alimentaire doit être déposée auprès d’un travailleur social qui rédigera une fiche à l’adresse de l’établissement qui fournira l’aide pratique (restos du cœur, secours populaire, épicerie solidaire etc).

Contactez le CCAS de votre mairie pour obtenir un rendez-vous.
CCAS Nice : 04.97.13.20.00

-leur santé :
personnes en situation de handicap : 0805 560 580 (mdph)
personnes en souffrance mentale : Association Terrapsy : 0805 38 39 22
psysolidaires.org

SOS Amitié : 09 72 39 40 50

En cas de détresse psychologique importante : 0800 130 000

-leur situation professionnelle :
Le confinement a mis en évidence l’importance des travailleurs invisibles (personnel d’entretien, caissières, vigiles, personnel soignant et ouvriers de l’agroalimentaire, livreurs etc ). Ces personnes sont souvent rémunérées au salaire minimum et font partie de minorités sociales. Tous les jours, ils/elles risquent leur santé pour l’intérêt collectif.

Une pensée pour les précaires professionnels (saisonniers, intermittents, intérimaires, freelances, les lycéens et étudiants isolés, les migrants/éxilés, les sans domicile fixe). Et aussi, tous ceux dont les revenus dépendaient d’une économie parallèle (dealers de quartier, travailleur.ses du sexe, mendiants)

Les dispositifs mis en place par la Mairie de Nice :
-Plateforme téléphonique d’information sur le Covid-19 et aussi standard pour le signalement et l’aide aux personnes isolées sans soutien familial : 04 97 13 56 00

-Le service de téléconsultation médicale : 04 97 13 56 80

-Consultation pour les patients en situation de suspicion du Covid-19, une structure a été installée sur l’espace sportif à Vauban.

-En cas de symptômes du COVID-19, les habitants doivent impérativement prendre rendez-vous pour une consultation au 06 17 10 21 09

Il est aussi important de garder une grande vigilance sur les changements liés à l’État d’urgence sanitaire :
-les modifications de la Constitution,
-la justice en suspens, comme la disparition des avocats commis d’office,
-les violences policières dans les quartiers dits à risque.

Et pour préparer l’après confinement, garder à l’esprit ces notions fondamentales :
Le droit aux soins de santé est primordial.
Les rémunérations des métiers à risque devront être revues.
L’urgence d’un Revenu Universel plus adéquat pour les personnes vulnérables.

Revue de Presse et pistes de lecture sur le sujet :
-L’excellent reportage de Florence Aubenas sur une Ehpad, le Monde daté du 31/03/20.
-Interview d’Edgar Morin, Libération daté du 29/03/20.
-Tribune de Johanna Dagorn et Corinne Luxembourg « Le surgissement des travailleurs invisibles », le Monde daté du 29+30/03/20.
-Tribune de Michaël Zemmour «  Le pouvoir ignore les plus fragiles », le Monde daté du 29+30/03/20.

Citations proposées dans l’émission :

« La création, comme la vie, est par définition un processus hors équilibre qui nécessite un certain degré de confinement » de Pierre Joliot.

« Un amour est un voyage aux confins de soi-même » de Hélène Ouvrard. 

« La jeunesse une fois passée, il est rare que l’on reste confiné dans l’insolence », de Marcel Proust.

Le monde pour chacun de nous, n’existe que dans la mesure où il confine à notre vie », de Marguerite Yourcenar.

Joulen (présentateur-animateur), Sirine (chronique sur la famille), Tania (sur les applications pour poursuivre le lien avec les autres), Quentin (sur le rythme changé et le développement de l’autonomie et de l’organisation), Hélène (sur la qualité de l’air et la diminution des nuisances sonores), Nawel (sur l’ensemble en résumé) et enfin Lola (pensée pour les personnes vulnérables).