Un an pour les coquelicots !

Cela fait un an à Nice que des citoyens ont répondu à l’appel « Nous voulons des coquelicots », initié par Fabrice Nicolino pour sensibiliser aux dangers des pesticides et les faire interdire en France. Tous les premiers vendredis du mois à Libération, ces niçois se réunissent pour discuter avec les habitants de la cause, faire signer la pétition, et imaginer des idées ensemble pour que cela puisse avancer.

Le but étant d’arriver à 5 millions de signatures en deux ans.

Ce vendredi 6 septembre est un jour d’anniversaire puisque cela fait exactement un an que le rassemblement à Nice existe. Ligne16 qui était venu en décembre dernier (voir reportage du vendredi 13 décembre 2018), a souhaité faire un point sur la situation.

Malgré l’orage, une dizaine de citoyens ont répondu à l’appel. Et pour cette fête des un an, Nadia et Hélène ont organisé une petite dégustation : boissons ramenées par tous et tapas concoctés par Nadia.

Nous avons rencontré Florence très engagée qui vient depuis le début. Elle nous fait un point sur la situation. Elle nous parle aussi de l’actualité sur les maires de France qui déposent un arrêté d’interdiction et qui sont poursuivis en justice. Depuis, les soutiens et la mobilisation augmentent et d’autres maires déposent des arrêtés. 

 A la fin, Stéphane que nous avons interrogé, n’a pas voulu s’étendre sur le sujet tant il y en a à dire, il explique simplement sa présence de par sa conviction qu’il faut sauver la biodiversité.

C’est à chaque citoyen de prendre conscience du résultat de sa consommation » exprime Stéphane.

Interview de Florence suivie de Stéphane (5’40) :

 

Françoise, qui habite le quartier, vient depuis pratiquement le début du rassemblement ; elle est aussi bénévole à la librairie « Mots du monde » rue vernier qui milite beaucoup pour l’environnement et aussi les droits humains. Cette librairie associative fête d’ailleurs ses 4 ans d’existence le 28 septembre à 19 heures. Elle nous rappelle l’origine du mouvement des coquelicots. Pour elle, il faut que les gros groupes soient touchés au portefeuille pour que cela bouge.

Interview de Françoise (1’51) :

 

Grâce à une petite sono, chacun a pu s’exprimer. Pierrot que nous avions déjà rencontré, a pu rappeler le but de ce rassemblement. Hélène a aussi donné son actualité. Elle a été contacté par les Coquelicots de Provence grâce à la page facebook, elle sait qu’un groupe s’est constitué à la Trinité. Eliane ajoute aussi qu’à Biot un collectif « zéro déchet » est actif. Il y a aussi Mouans sartoux. Elle nous apprend aussi qu’à Nice, nous ne sommes pas les moins bien lotis car il n’y a pas de grandes exploitations agricoles donc nous sommes moins touchés. Enfin, Christian qui est chercheur sociologue à l’Université, nous donne son point de vue sur les maires qui se mobilisent contre les pesticides et sur les réponses de l’Etat qu’il trouve absolument abominables.

Ecoutons ce micro ouvert avec Pierrot, Hélène, Eliane et Françoise puis pour terminer Christian (6’17) :

 

 

Pour en savoir plus :

L’actualité des coquelicots : https://nousvoulonsdescoquelicots.org/actualites/

Interview de Fabrice Nicolino par Télérama

Tania (interviews) et Nadèje (photos).