Une expérimentation unique au sein des écoles Pagnol et Cassin

Patrick Fabre, psychologue scolaire

Le jeudi 23 juin, Ligne16 a interviewé Patrick Fabre, psychologue scolaire des écoles Pagnol et Cassin. Celui-ci nous a fait découvrir une expérience réalisée dans ces deux établissements afin d’essayer de prendre en charge les élèves  extrêmement  indisciplinés qui perturbent les classes et que les enseignants n’arrivent plus à gérer. Depuis qu’il est en exercice sur l’Ariane (2002), il constate que de plus en plus d’enfants sont agités et ne respectent pas les consignes, ni le règlement dans l’école, autrement dit « leur rôle d’écolier ». Ce fait est d’ailleurs observé dans l’ensemble des structures scolaires en France, et ce dès le plus jeune âge.

Phénomène  des temps actuels ? D’après lui, l’arrivée du numérique et des écrans dès la petite enfance n’est pas étrangère à la montée en puissance de ce problème. C’est une révolution culturelle qui n’a mis que 10 ans à se mettre en place et qui remet en cause le rôle de l’instituteur d’antan, indispensable pour accéder aux savoirs.

En quoi consiste donc cette expérience ?

Objet réalisé dans l’atelier

Il s’agit d’un lieu dans l’école où les enfants sont accueillis. Des matériaux  (bois flotté, plâtre, canisses, etc.) ainsi que des outils sont mis à leur disposition et librement, sans aucune consigne et sans aucune attente de résultats, ils réalisent des objets qui n’ont pas forcément de sens justement.

Dans cet espace de liberté, l’enfant améliore progressivement son comportement. En effet, Patrick Fabre assisté de trois étudiants en master de psychologie, constate une pacification dans leur attitude. « Dès que les enfants entrent dans le lieu, ils chuchotent alors que nous ne leur avons rien demandé« , précise Patrick Fabre. Celui-ci travaille depuis dix ans sur ce type de démarche et a pu réaliser ce projet grâce à  la sensibilisation du directeur de l’école Pagnol, Marc Leroy, sur ce problème.

Gelsomina.

Ecoutez sans plus tarder son témoignage passionnant (20’37) :