Scratch et codage

Mercredi 12 avril, 3ème jour du festival :

Dans l’atelier des petits débrouillards avec cette fois-ci Marion, une nouvelle animatrice et Soledad. Il y a eu un jeu de magie, un jeu de stratégie, un jeu d’algorithme, un labyrinthe. Les jeux sont les suivants : le trésor, les ballons, les crêpes, et le jeu du « robot idiot » (c’est un enfant qui met le masque de robot et qui doit traverser un labyrinthe en écoutant son maître) ». Sara, web reporter.

Interview de Marion pour le « robot idiot » (1’08) :

 

L’équipe des web reporters s’est peuplée !

Sarra, Amelle, Nassima, Fayad, Nasma, Asma, Ismaël, Maria, Saja,  Wassim, Fahidin, Fahina et Shaynese se sont joints à l’équipe tout au long de la journée. L’équipe depuis lundi : Sara, Lamiae, Mariam, Ilyès, Wallid,

Les Web Reporters se sont fait une petite émission radio pour définir ce qu’est un « web reporter » (2’09) :

 

1 nouvel atelier « scratch et codage », proposé par Orange Solidarité, a accueilli plusieurs enfants et parents l’après-midi.

Wassim a réalisé une interview avec Ismaël preneur de son, à Christophe d’Orange Solidarité pour expliquer ce qu’est le scratch et le codage. Un ennui technique nous empêche de vous mettre la bande son. Aussi nous retranscrivons l’interview par écrit.

 

 

W : Qu’est-ce que le codage et le scratch?

Scratch a été inventé par une Université canadienne. C’est une application qui permet à tout utilisateur de faire un programme soit très compliqué ou très simple comme pour les enfants cet après-midi. C’est du codage.

W : Comment avez-vous trouvé le public?

Le public, c’est tous les gens autour de nous, et bien… très accueillant, très gentils. Après, on débute alors on verra à la fin de la session, après on peut se revoir… mais pour l’instant, c’est super sympa.

W : Pour quelles raisons les enfants des classes populaires qui ne sont pas moins intelligents que les autres se retrouvent-ils si souvent en difficultés scolaires?

Dans le cadre de notre association, on est pour le déploiement et le bon usage de tous ces outils informatiques. Donc nous, ça nous fait plaisir quand on vient vous rencontrer. Ce matin, nous étions avec des jeunes adultes. Nous avons parlé travail. Ce sont des jeunes adultes en difficultés donc après ce sont des phénomènes de société, là je ne suis pas compétent pour répondre.

W : Merci d’avoir répondu à nos questions.

Voici maintenant, l’ensemble des interviews des web reporters auprès des participants (4’01) – montage par Wallid :