1ère émission sur la surveillance de masse

L’équipe de Ligne16, composée de Valentin présentateur de l’émission, Alexandra et Quentin chroniqueurs, Océane à l’accueil et à la photo assistée d’Amélie, Nawel et Phedra de Regards croisés, Tania coordinatrice de Ligne16 avec Fredo à la régie assisté de Wallid, a présenté jeudi 31 janvier à 18 heures dans la salle d’accueil de l’Entre-Pont la 1ère émission du cycle sur le numérique qui nous entoure. Environ 30 personnes y ont participé et les échanges ont été très riches.

Nous proposons à ceux qui n’ont pas pu y assister de l’écouter en intégralité (1’23) :

Télé chez moi, partenaire de Ligne16

Télé Chez Moi, une télévision libre sur internet, est partenaire de nos émissions et nous propose ce reportage vidéo qui résume tout à fait les propos tenus sur le plateau ce jeudi :

L’expression « je n’ai rien à cacher » est-elle un consentement à la surveillance de masse alors que les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) scrutent méticuleusement nos vies pour collecter et vendre des données ? Ces géants du web sont-ils au-dessus des lois ?

Jean-Noël Montagné

Les deux invités, Jean-Noël Montagné et Arnaud Baechler ont apporté un grand nombre d’informations  sur la situation en France, sur le pouvoir infini des GAFAM qui récupèrent nos données pour les revendre à des sociétés privées mais aussi à des Etats, à des fins de surveillance de leurs populations. L’exemple de la Chine, présenté par Alexandra, n’est pas si loin de nos pays européens.

Des questions sur la légalité de cette manière d’agir, comme tout dernièrement dans notre propre localité où le maire de Nice, Christian Estrosi, entreprend le projet de mettre des caméras de vidéo surveillance dans le tramway pour capter les humeurs et émotions des niçois, afin de prévenir d’une éventuelle attaque terroriste. Il n’empêche que quelqu’un de dépressif sera alors suspecté et arrêté alors qu’il n’a aucune intention de faire un attentat. Déjà la ville de Nice a été retoquée pour une application qu’elle souhaitait mettre en place et qui permettait aux citoyens volontaires de faire de la délation d’actes délictueux. Aujourd’hui, la ville semble vouloir nous imposer une nouvelle application dans le tramway qui capturerait notre humeur (article de Libération du 11 janvier 2019).

Arnaud Baechler

Arnaud Baechler (@boidalon), spécialiste et enseignant des réseaux sociaux, relativise en présentant aussi les points positifs des nouvelles technologies qui sauvent des vies. Par exemple, en retrouvant des personnes ensevelies lors de catastrophes, ou encore en Afrique où des algorithmes peuvent prévoir une épidémie et l’enrayer plus rapidement.

Les échanges se sont poursuivis après plus d’une heure d’émission. Il n’en reste que la solution est de s’informer de cette situation afin de préserver notre vie privée et éviter de la mettre en ligne à tout moment sur les réseaux sociaux et autres applications régies par les GAFAM.

 

 

Voici des liens pour ceux qui souhaitent s’informer davantage :

> Nothing to hide, 2017 : Documentaire franco-allemand de Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic qui s’intéresse aux effets de la surveillance de masse sur les individus et la société (les extraits diffusés durant l’émission sont issus de ce film).

> Regardez la lumière, mes jolis, 2017  : Un film incontournable qui résume la problématique sociétale et culturelle des données numériques.

> Les Alternatives : https://degooglisons-internet.org/fr/ et https://switching.social/

> OS libre sans tracking pour smartphones de type Android : https://e.foundation/e-solutions/?lang=fr et https://ubuntu-touch.io/fr_FR/

> Autres ressources :

– la quadrature du Net : https://wiki.laquadrature.net/Accueil
– Chanson : https://www.laparisienneliberee.com/rien-a-cacher/
– Support de Nicelab, Jean-Noël Montagné : https://blog.nicelab.eu/conferences2017_18/

> L’impact des nouvelles technologies sur la planète : http://partage-le.com/2016/12/les-ravages-de-lindustrialisme-les-impacts-des-nouvelles-et-des-hautes-technologies/

> Ina Global : Cybercontrôle en Chine : l’omni-surveillance à l’ère du numérique

> BATX : https://start.lesechos.fr/actu-entreprises/technologie-digital/qui-sont-les-batx-ces-nouveaux-gafa-asiatiques-10225.php

> Dossier du Nouvel Obs sur la surveillance de masse en Chine :

– Article Chine, la dictature high tech
– Article Chine, derrière une société hyper connectée
– Article L’insoutenable légèreté de la génération smartphone

> Magazine papier Books « le progrès au service de la dictature » et « la liberté à l’ère post panoptique »