Moussa, un jeune niçois exemplaire

Moussa Ba est né aux Liserons, il y a grandi et s’y est construit. Il a maintenant 35 ans, a créé sa marque de vêtement « Facebams »  et a écrit son 2ème livre « Vendredi 13, les contes du 3.2.8. » en 2016. Le 1er « Le Gen du 328 » a été édité en 2010 et racontait déjà son quartier. Il souhaite plus que tout le faire connaître ce quartier, autrement que par les mauvais côtés.

Son objectif est de pouvoir aider la jeunesse de Nice Est à son tour et d’y impulser de l’espoir. Il se rend d’ailleurs très disponible pour les accompagner dans leur projet. « Ce n’est pas parce qu’on est issu d’un quartier sensible que l’on ne peut pas y arriver ». Pourtant, il admet que c’est quand il a commencé à chercher un travail qu’il s’est aperçu que son domicile ne plaisait pas aux employeurs. Il sait que les jeunes se sentent délaissés, qu’ils ne se sentent pas écoutés. Ce n’est pas pour autant qu’il est découragé et c’est pourquoi il accompagne ceux qui lui demandent, s’investit dans les conseils citoyens et il ne lâche pas. « Je veux donner à la jeunesse de Nice Est, c’est ce qui me fait plaisir ! » nous dit-il.

Après avoir été à la signature de son livre à Pasteur au local de l’association Paje dans le cadre d’une action de lutte contre les discriminations, il est venu nous rencontrer à l’espace numérique du Hublot c/o l’Entre-Pont dans les anciens abattoirs de Nice.

Les web reporters ont découvert alors un jeune, d’une très grande simplicité, très à l’écoute des questions qu’ils avaient préparé.

L’avenir du quartier ? C’est la jeunesse. La ville de Nice se reconstruit avec les différentes rénovations urbaines et il y aura une évolution. Les jeunes vont créer leur entreprise ; il faut aussi une salle de sport pour qu’ils se défoulent, des structures associatives et des transports qui se développent pour la mobilité des habitants.

Dans cet entretien filmé, il nous raconte aussi la solidarité du quartier qui existe au quotidien mais qui ne se voit pas par les gens de l’extérieur.

 

Moussa BA from LeHublot on Vimeo.

 

Voici le diaporama des photos de l’interview, puis de la visite des abattoirs devenus lieu de création… (photos de Nicolas, Wallid et Johanna)

Avec les web reporters de Ligne16 : Wallid, Johanna, Nicolas, Amaury, Inaya, Esteban & Tania.
En présence aussi de Laetitia et son fils Ryan de Bon Voyage
et des amis de Moussa Ba, de l’association « Les Boubous ».

Suivre Ligne16 via sa page facebook