Le numérique favorise-t-il le lien social ?

Nous, web reporters de ligne16, sommes allés interviewer des personnes dans la rue pour savoir ce qu’ils pensent de cette question : Le numérique favorise t-il le lien social ?
Nous avons ainsi recueilli plusieurs avis de citoyens de différentes classes d’âge.

Pourquoi cette question ? Parce-que le média ligne16 participe aux controverses numériques du Hublot, en proposant à chaque fois un reportage, diffusé lors de l’événement. La première controverse* a lieu vendredi 29 janvier à 19 heures avec Marie-Nathalie Jauffret, invitée qui argumentera en faveur du numérique contre Paul Rasse qui lui, donnera trois arguments « contre ». Tous les deux sont maîtres de conférence et professeurs des universités.

Voici le montage des avis recueillis avec Mme Grandi, Dieunie, Ahmed, Mr Mejri, Moulaye et enfin Lucas et Rémi :

A la question : « Est-ce que d’après vous, le numérique favorise le lien social? », Mme Grandi répond : « Pas trop, moi je ne trouve pas ». Elle, qui vient de la campagne, précise qu’à son époque, les personnes se côtoyaient souvent, se disaient bonjour, et que depuis que le téléphone portable est apparu, cela a rendu les gens addicts. Elle qualifie la population d’« égoïste » et remarque que les gens ne se disent plus bonjour.

Dieunie, adolescente, remarque que quand on rencontre une personne via les écrans, on ne peut pas connaître son vrai visage. Pour Ahmed, « Il faut revenir à l’ancienne méthode », il pense qu’il n’y a plus de lien social et qu’on devient une population virtuelle.

Mr Mejri, accompagné de ses deux filles, pense que tout est une question de dose. Il regrette que certains tellement accaparés par les écrans ne savent même pas le temps qu’il fait ; il vérifie, avec humour, auprès de sa fille pour voir si elle connaît la couleur du ciel.

Moulaye, qui a trois enfants majeurs, raconte son mécontentement du numérique qui selon lui, rompt le dialogue entre eux en raison de l’attention capturée par le téléphone. Il avoue que lui aussi se sert du numérique. Cependant, il reste néanmoins positif quand Nassime lui demande « Est ce que la société pourra fonctionner si chacun se donne des limites quant au temps d’utilisation du numérique? ».

Lucas et Rémi sont deux lycéens ; si l’un avoue ne pas avoir besoin de faire une rencontre réelle avec les liens qu’il a tissé en ligne, Rémi lui nuance en précisant qu’il ne faut pas en abuser. Ils sont d’accord pour affirmer que le numérique favorise le lien social.

En résumé sur cet échantillon de personnes interrogées, nous pouvons voir que tous, sont conscients que cela nuit aux relations sociales, à l’attention que l’on peut porter à une conversation, à une rencontre. Tout est question de dose et de l’usage que l’on en fait. 

*Cette controverse #1 sur le lien social et le numérique, aura lieu en raison de la crise sanitaire, en ligne sur virtuel.lehublot.net : un espace social VR, une salle d’accueil virtuelle qui est la réplique de celle de l’Entre-Pont (où est implantée le Hublot).

Programme de la soirée du vendredi 29 janvier sur virtuel.lehublot.net :

18h00 : Atelier numérique : Créer son avatar avec Hub Mozilla et Blender 3D !
19h00 : Emission Débat « Le numérique favorise-t-il le lien social ? »
Via internet et les réseaux numériques, les possibilités de contact foisonnent. Mais dans le même temps, le repli devant son écran nous éloigne des rapports réels avec les autres. Des liens nouveaux se créent, d’autres se coupent mais de quelles natures sont ces nouveaux liens virtuels et concourent-ils à une société plus fraternelle ?
Invités aux débats : Paul Rasse versus Marie-Nathalie Jauffret
Reportage Ligne 16 le média citoyen et participatif
20h00 : Repas avec “Couscous boulettes” par notre chef maison Hamou Ould Yahia
21h00 : Performance audiovisuelle “Immersions Organiques” de Bruce Lane VJ et l’invité Gunston DJ
Immersions Organiques : Plongée dans une canopée audiovisuelle où l’imaginaire divague et se laisse traverser par des rythmes syncopés et des ambiances électroniques : le duo «Immersions Organiques» est la rencontre de deux artistes azuréens associés pour produire la bande originale de notre temps, conçue comme un voyage sensoriel paradoxal. Aux confins de l’abstraction en matière de bass music, la post drum’n’bass de Gunston (DJ), suave, racée et tranchante est portée par les images en mouvement de Bruce Lane (VJ), créateur du logiciel Videodromm.

Reportage réalisé par les web reporters : Mohamed, Enzo, Dieunie (interviews, montage, photos),
Nassime (interviews, article) et Fama (article),

accompagnés de Marwa et Marianne (stagiaires) avec Audrey (éducatrice de la Fondation de Nice),
et Tania (Ligne16 – le Hublot).